Lorsque j’ai rencontré Mélanie, je venais de faire mes deux premières sorties. Cela faisait six mois à peine que j’avais laissée Emma vivre enfin sa vie. J’avais eu juste le temps d’accoucher de cette féminité, avec un travail sur mon histoire, ma personnalité, et une réflexion sur les styles vestimentaires, et les couleurs de cheveux et de maquillage que j’envisageais.

Donc quand je suis venue à Mélanie, j’étais à peine dégrossie. Je savais surtout qu’il me fallait un coup de pouce pour assumer ma troisième sortie que j’allais faire en partie seule et en partie avec une copine.

Rencontres successives

Le premier travail de Mélanie fut donc de me faire des propositions de maquillage, de tenues, de coiffure. J’ai été très satisfaite de ce premier travail. Les premières photos qui ornent mon album sont tirées de ce premier travail.

Une deuxième fois j’ai demandé à Mélanie d’approfondir son travail. Je devais passer trois jours en femme, voyager beaucoup, et donc il lui fallait trouver un maquillage léger, facile à mettre en œuvre et à retoucher, même pour une main malhabile. J’ai vécu ces trois jours comme des moments forts.

À la troisième rencontre, soin total et maquillage, retour au travail de recherche sur la coiffure et l’apparence et enfin des photos en extérieur !

Enfin, à ce jour ou je témoigne, le travail de Mélanie pour notre quatrième rencontre a été une proposition sur le côté nocturne d’Emma. Plus que jamais je me suis reconnue dans le travail et les propositions. Mélanie m’a permis de me reconnaitre dans une féminité sincère et épanouie, à peine sophistiquée, terriblement séduisante, ni exacerbée, ni trop fade.

J’espère continuer à progresser avec elle dans les mois à venir, sur des thèmes particuliers, je veux creuser la blonde qui m’habite, découvrir l’ultra maquillage, et parfaire mon savoir-faire par des cours d’auto-maquillage.

Je te remercie Mélanie de ce travail qui s’effectue toujours en complicité, chaque fois que nous nous rencontrons tu prends le temps de m’écouter, puis tu me propose, mais ne n’impose pas. Je me suis sentie à l’aise dès le premier rendez-vous.

Emma

2015 - Upstyle Tgirls